Les 10 erreurs à ne pas commettre sur son site internet

Les établissement sont encore trop nombreux à proposer des sites qui ne sont pas à la hauteur de ce qu’attendent leurs visiteurs. Voici les principaux écueils à éviter.

Aucun effort n’est consacré au référencement du site : sans référencement, pas de visibilité sur les moteurs de recherche, hormis en payant. Des basiques sont pourtant facilement opérables, comme de faire attention aux titres, aux mots-clés et au contenu. Pour être visible par Google, ces réflexes sont vitaux, tout comme la création d’une fiche sur Google My Business.

2. L’établissement ne place pas le client au centre du site : c’est sans doute l’erreur la plus commune. Le neuro-marketing souligne l’importance du ‘vous’ plutôt que du ‘nous’. Pensez aussi à ‘humaniser’ vos photos, cela met aussi l’humain au cœur de l’entreprise, même sur un site internet.

3. Le contenu est obsolète : des photos de chambres ne reflétant plus leur état actuel, des offres datées (exemple : offre de Noël qui apparaît encore à Pâques). Mettez régulièrement à jour ce contenu et ne créez un blog que si vous avez du temps à y consacrer pour l’alimenter.

4. Le site n’est pas ‘mobile-friendly’. Se contenter d’un responsive design n’est pas toujours suffisant. Tentez l’expérience comme si vous étiez un visiteur jonglant d’un appareil à l’autre. Vous pouvez vous assurer de sa conformité pour un référencement mobile grâce à un outil Google https://search.google.com/test/mobile-friendly.

5. Ne pas renseigner toutes ses coordonnées équivaut à prendre le risque de perdre certains clients, qui souhaitent en savoir plus quelle que soit l’heure. Numéro de téléphone, e-mail, adresse, coordonnées GPS, comptes de médias sociaux, formulaire de contact (très court), pensez à ajouter tous ces champs en créant une page contact accessible par un bouton visible sur la page d’accueil.

6. Les visuels ne sont pas à la hauteur. Même si vos photos ne doivent pas pénaliser le temps de chargement du site en étant trop lourdes, des visuels nombreux et de qualité sont un réel critère de choix pour les clients. Créez une galerie et ajoutez-y des vidéos, superbe outil de conversion. La vidéo permet à l’internaute de se projeter. Si une vidéo est trop lourde à héberger sur votre site, c’est un bon alibi pour ouvrir une chaîne YouTube sur laquelle vous pourrez héberger vos vidéos avant de les intégrer à votre site.

7. Une musique imposée aux visiteurs, qu’ils ne peuvent pas arrêter. Les experts s’accordent à dire que la musique n’est pas un atout sur un site. Si vous souhaitez tout de même l’utiliser, pour plonger le client dans une ambiance, laissez-lui au moins le choix de l’arrêter.

8. L’usage de fichiers PDF sur les sites est encore trop fréquent, notamment pour les cartes de restaurants ou de soins au spa. Ce format est pourtant à éviter, car il impose un téléchargement au client et son contenu n’est pas pris en compte dans le référencement. Pensez à intégrer une carte ou une liste de soins enrichie. Chaque plat peut pointer vers un détail d’allergènes, d’origine des produits… Des atouts à mettre en avant pour attirer encore plus de clients. Pensez aux onglets ou menus déroulants pour plus de lisibilité.

9. Des oublis dans les informations pratiques, comme les horaires de check-in et check-out, de petit déjeuner. Prévoyez une FAQ si vous ne savez pas où répondre à des questions courantes de type : ‘Acceptez-vous les animaux ?’ Ces informations peuvent aussi très facilement s’intégrer dans un système de chatbot.

10. Le moteur de réservation qui fait fuir les clients, pas ergonomique, pas mobile friendly… Vérifiez la facilité de réservation face aux poids lourds comme Booking.com ou Airbnb où tout est fluide. Votre moteur de réservation doit être accessible depuis chaque page du site, et surtout le nombre de clics nécessaire à la réservation doit être limité. Ce moteur de réservation est également un outil de ventes additionnelles. Si vous proposez des options en plus des chambres, proposez-les à une étape du tunnel de réservation.

D’autres erreurs sont aussi fréquentes et contribuent à impacter le taux de clics, de conversion… et bénéficient aux OTA, qui savent optimiser leurs outils et maximiser l’information disponible. Une offre pas segmentée ne distinguant pas tourisme d’affaires et tourisme de loisirs, une page d’accueil fourre-tout qui perd le visiteur dès son arrivée, une mauvaise traduction… Le site est désormais bien plus qu’une vitrine en ligne, c’est un outil de relation client, de communication, la pierre angulaire dans votre stratégie marketing.

Source : L’hôtellerie-restauration du 16 octobre 2019
https://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/gestion-marketing/2016-08/fiche-pratique-les-10-erreurs-a-ne-pas-commettre-sur-son-site-internet.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.